Études Paroles Terre Pure 13 Patriarches Chinois Terre Pure


Hui-Yuan de la Montagne Lu (334-416) vécut durant la dynastie Jin de l'Est (317-420), qui gouvernait le sud de la Chine. Son nom de famille était Jia, et il était de Yanmen, actuellement le comté Dai, province du Shanxi. Étudiant sérieux à un jeune âge, il étudia les textes classiques Chinois, en particulier les enseignements de Lao-Tseu (vers 600-470 avant J.-C.) et Zhuangzi (vers 369-286 avant J.-C.). À l'âge de vingt et un ans, lui et son frère cadet allèrent rendre visite au Maître du Dharma Dao-An (312-385) de la montagne Heng dans la province Shanxi. Après avoir entendu un exposé de Dao-An sur le Sutra de la Prajna-Paramita, avec une bonne compréhension, Hui-Yuan s’émerveilla ainsi, "À titre de comparaison, toutes les autres doctrines sont comme des grains de céréale." Lui et son frère devinrent des moines sous la direction de Dao-An. Hui-Yuan diligemment étudia et récita des sutras jour et nuit. À l'âge de 24 ans, il commença à exposer aux gens des sutras. Avec la permission spéciale de Dao-An, il citait les mots de Zhuangzi, auxquels les Chinois pouvaient se fier. Au cours de la tourmente des Seize Royaumes (304-439) dans le nord de la Chine, Hui-Yuan et ses condisciples voyagèrent avec Dao-An vers le comté Xinye, dans la province Henan, puis en 366 arrivèrent à Xiangyang, dans la province Hubei, où ils restèrent pendant douze ans. En 378, Xiangyang fut capturé par l’Ancien Qin, l'un des Seize Royaumes. Dao-An fut emmené vers sa capitale, Chang-an, dans la province Shanxi, et ses disciples furent dispersés. Hui-Yuan et son frère Hui Chi se rendirent à Jingzhou, dans la province Hubei, et séjournèrent au Temple Shangming pendant cinq ans.

Se souvenant du plan qu'il avait conçu avec son ami Hui-Yong, de rester à la montagne Luofu dans la province Guangdong pour leur formation spirituelle, Hui-Yuan se dirigea vers le sud. Sur son chemin, il s'arrêta à Lushan, la Montagne Le, dans la province Jiangxi. De façon inattendue, il y retrouva Hui Yong au Temple Xilin (Bosquet Ouest), et Hui-Yong l'invita à y rester.

Un jour, Hui-Yuan alla vers le côté Est de la montagne. Il toucha le sol avec son bâton et dit : "Si ce lieu est habitable, qu'une source jaillisse du sol sec." Immédiatement, une source émergea et forma un courant. Il y fit construire une cabane pour son abri. Ce fut pendant l'année 384, la neuvième année des années Taiyuan de l'Empereur Xiaowu, et Hui-Yuan avait 51 ans.

Hui-Yuan avait une présence imposante, et des gens impressionnés étaient attirés par lui. Une fois, il exposa le Sutra du Maha Parinirvana à une grande foule, Comme si les esprits étaient émus par les enseignements, un orage abattit des arbres et dégagea le terrain. Ce signe de bon augure fut signalé à l'agent de l'état Hengyi.

En 386, sous ses auspices, le Temple Donglin (bosquet de l’Est) fut construit sur ce site. Les images des Trois Saints furent consacrées, deux étangs de lotus construits, et des lotus blancs furent plantés.

En 402, en compagnie de cent vingt-trois moines et des laïcs s'entraînant pour la renaissance en Terre Pure, Hui-Yuan fonda une société du Lotus Blanc. Pour cette raison, l'école de la Terre Pure fut d'abord appelée l'École du Lotus.

Quand le Maître Kumarajiva (344-413) arriva en Chine, Hui-Yuan lui envoya une lettre pour le saluer. Ils trouvèrent l'amitié dans le Dharma à travers leur compréhension commune de l'essence du Mahayana. Kumarajiva traduisit en Chinois le Traité sur le Sutra du Maha-Prajnaparamita de Nagarjuna en 100 fascicules. Hui-Yuan écrivit une préface et condensa ce traité en 20 fascicules.

Après que Hui-Yuan se rendit vers la Montagne Lu, il y resta pendant trente-deux années. Quand il vit ses amis s'éteindre, il ne traversa plus jamais Huxi, le Courant Tigre, dans la montagne. Lui et ses disciples pratiquèrent principalement la pensée du Bouddha Amitayus en conformité avec le Sutra Amitayus afin d'atteindre le Samadhi de la Pensée-Aux-Bouddhas.

Le dernier jour du septième mois de 416, la douzième année des années Yixi de l'empereur An, Hui-Yuan se leva de son Samadhi et vit le Bouddha Amitabha dans Son corps de récompense (sambhogakaya) remplissant le ciel, assisté par les Bodhisattvas Avalokitesvara et Mahasthamaprapta, avec des Bouddhas manifestés par magie présents dans Son éclat. Il vit également des eaux circulant dans des canaux, émettant des sons du Dharma. Il vit alors Hui-Yong et Hui-Chi, morts avant lui, debouts à côté du Bouddha Amitabha. Ils le saluèrent et lui dirent : "Tu as formulé en premier ta résolution, pourquoi tardes-tu autant à rentrer à la maison ? " Il entendit le Bouddha Amitabha lui dire, " Par la puissance de mes vœux originels, je suis venu pour vous consoler. Sept jours plus tard, vous renaîtrez dans mon pays."

Sachant que son heure était proche, Hui-Yuan manifesta la maladie. Il révéla à ses disciples que, durant les onze premières années de son séjour là-bas, trois fois il eut des visions du Bouddha Amitabha, et que cette dernière vision signifiait qu'il allait finalement renaître dans la Terre Pure. Il leur demanda de jeter son corps dans la forêt de pins, et de faire de la montagne son tombeau.

Le sixième jour du huitième mois de cette année, Hui-Yuan s'assit les jambes croisées et il décéda pour prendre renaissance dans la Terre Pure, à l'âge de quatre-vingt-trois ans. Ses disciples ne pouvaient pas supporter de laisser son corps exposé, alors ils l'enterrèrent sur le côté Ouest de la montagne. Des stèles et une pagode monument furent érigées en son honneur.

Hui-Yuan enseigne à tous de s'entraîner avec diligence, avec la compréhension que la nature du dharma est la nature du non-soi essence parce que les dharmas naissent de causes et conditions, et que le nirvana est l'immuable ultime. Pour épauler le grand Dharma, il faut comprendre qu'une personne ou un dharma n’a pas de soi, et traiter les autres avec bienveillance.


© Amitabha Terre Pure Diffusion

Le Premier Patriarche Terre Pure : Hui-Yuan [Sagesse de Grande Portée]