Études Paroles Terre Pure 13 Patriarches Chinois Terre Pure


Shan-Dao du Temple Guangming naquit en 613, la neuvième année des années Daye de l'empereur Yang de la dynastie Sui (581-618), et vécut pendant le début de la dynastie Tang (618-907). Son nom de famille et sa ville natale demeurent inconnus. À dix ans, il devint un moine novice sous la direction du Maître du Dharma Mingsheng. Il étudia des sutras, y compris le Sutra du Lotus et le Sutra Vimalakirti-Nirdesa, et les textes de l'école des Trois Traités. Après avoir pris de l'âge, il fut parfaitement ordonné par le Maître Vinaya Miaokai.

Soucieux de trouver dans le vaste Dharma Bouddha une Porte du Dharma pour transcender son cycle de naissance et de mort, il se rendit à la bibliothèque du temple et, suite à une prière sincère, arbitrairement prit un texte sur une étagère. Ce fut le Sutra de Visualisation d'Amitabha. Dès lors, il pratiqua diligemment les visualisations enseignées dans ce sutra, en pensant aux ornements magnifiques en la Terre Pure de l'Ouest.

Shan-Dao fit un pèlerinage à la Montagne Lu et rendit hommage sur le lieu de Hui-Yuan. Se sentant béni, il débuta une retraite de méditation au Temple Wuzhen sur le côté nord de Zhongnanshan, la Montagne Zhongnan dans la province Shanxi. En quelques années, sa méditation devint profonde et stable, et il vit clairement des tours de joyaux, des étangs, et des fleurs dans la Terre Pure. Puis il commença à voyager, à visiter des maîtres accomplis.

En 641, la quinzième année des années Zhenguan de l'empereur Taizong (627-649), Shan-Dao entendit dire que le Maître du Dharma Daochuo (562 -645) donnait un enseignement de la Porte du Dharma de la Terre Pure au Temple Xuanzhong, aujourd'hui le comté de Jiaocheng, dans la province Shanxi. Shan-Dao alla vers lui et posa des questions sur les essentiels de cette Porte du Dharma. Daochuo lui donna une copie du Sutra du Bouddha Amitayus. Comme ils l'étudièrent soigneusement ensemble, les vues de la Terre Pure devinrent si vives à Shan-Dao qu'il entra en samadhi et y resta pendant sept jours. A cette époque, Shandao n'avait que vingt-neuf ans et Daochuo quatre-vingt ans.

Ayant été témoin de la puissance du samadhi de Shan-Dao, Daochuo lui demanda s'il serait en mesure de renaître dans la Terre Pure. Shan-Dao lui dit de placer une fleur de lotus devant la statue du Bouddha, puis de pratiquer la méditation en marchant pendant sept jours, autour de la statue. Si la fleur de lotus ne se fanait pas au bout de sept jours, Daochuo renaîtrait dans la Terre Pure. Daochuo suivit l'instruction de Shan-Dao, et fut ravi de voir que la fleur de lotus n'était pas fanée. Daochuo ensuite demanda à Shan-Dao d'entrer en samadhi pour certifier qu'il allait renaître dans la Terre Pure. Après quelques instants de samadhi, Shan-Dao lui dit : "Maître, vous devez vous repentir de trois péchés. En premier, vous avez une fois placé une statue de Bouddha sur un rebord de fenêtre, tandis que vous étiez resté dans la salle. Vous devez vous repentir de ce péché devant les Bouddhas dans les mondes des dix directions. Deuxièmement, vous avez conduit des membres de la Sangha au travail. Vous devez vous repentir de ce péché devant les Sanghas dans les quatre directions. Troisièmement, les travaux de construction du temple à votre charge ont coûté la vie de nombreux insectes. Vous devez vous repentir de ce péché devant tous les êtres sensibles. "

Daochuo se rappela de son passé et reconnut la vérité des paroles de Shan-Dao. Il se repentit sincèrement de ses péchés en conformité avec le Dharma. Après son repentir, Shandao lui dit : "Maître, vos péchés ont été supprimés. Une lumière blanche brillera lorsque vous renaîtrez dans la Terre Pure."

Plus tôt, Daochuo avait déjà reçu un signe. En 628, la deuxième année des années Zhenguan de l'empereur Taizong, au cours d'une pratique de groupe, tous les participants virent dans le ciel le Maître du Dharma Tan-Luan dans un bateau fait des sept trésors, avec des Bouddhas et Bodhisattvas magiquement apparus, des fleurs célestes qui pleuvaient. Daochuo entendit Tan-Luan lui dire : "Votre palais dans la Terre Pure a été achevé, mais votre vie en ce monde n'est pas encore terminée."

En 645, la dix-neuvième année des années Zhenguan de l'empereur Taizong, Daochuo décéda à l'âge de quatre-vingt-quatre ans, tandis que trois faisceaux de lumière blanche l'accueillirent pour la renaissance dans la Terre Pure.

Après le décès de Daochuo, Shan-Dao se rendit à Chang-an, la capitale de la Chine, et commença son œuvre du Dharma, inspirant les gens à s'entraîner à travers la Porte du Dharma de réciter le nom du Bouddha Amitabha. Dans la salle du Bouddha, à genoux, avec ses mains jointes, avec détermination il n'arrêtait pas de dire "amituo fo " (Bouddha Amitabha) jusqu'à ce qu'il soit épuisé. Il n'économisait jamais d'argent, et il donnait aux autres la plupart des offrandes qu'il percevait, ne gardant que quelques nécessités pour son usage. Il se plaisait à mendier de la nourriture au lieu d'attendre des offrandes. Il ne dormait jamais couché, et il voyageait toujours seul, pour éviter la conversation distrayante avec des compagnons.

Pour introduire aux multitudes la Porte du Dharma de la Terre Pure, Shan-Dao avait plus de 100.000 exemplaires du Sutra Amitabha et les donna à des gens pour le réciter. Il demanda aux artistes de peindre des images de la Terre Pure, et donna plus de 300 images. Pendant plus de trente ans, avec diligence Shandao s'entraîna lui-même et transforma les autres. Les gens l'appelaient Shan-Dao, ce qui signifie Bon Guide. Tous ses disciples étaient également très diligents. Certains récitaient le Sutra Amitabha 100.000 à 500.000 fois dans leur vie. Certains récitaient le nom du Bouddha Amitabha de 10.000 à 100.000 fois par jour. Beaucoup atteignirent le Samadhi de la Pensée-Aux-Bouddhas, et à la mort, eurent des signes de bon augure de renaissance dans la Terre Pure.

Shan-Dao ne conseillait pas aux gens de pratiquer la visualisation. Il ne leur enseignait que de prononcer le nom du Bouddha Amitabha. Quand il disait "amituo fo" n'importe quel nombre de fois, chaque fois un rayon de lumière était émis de sa bouche. L'empereur Gaozong conféra à son temple le nom Temple Guangming (radiance). Les gens également l'appelaient le Maître Guangming.

En 681, la deuxième année des années Yonglong de l'empereur Gaozong, Shan-Dao décéda pour une renaissance dans la Terre Pure à l'âge de soixante-neuf ans. Les trois versions de cet événement diffèrent de manière significative. Mais en tout cas, il connaissait son heure. Après s'être éteint, son corps resta souple et son visage rayonnant, et un extraordinaire parfum et de la musique céleste émis durèrent longtemps. Ses disciples consacrèrent ses restes dans une pagode au pied de la montagne Zhongnan, près de la ville de Chang-an.

Selon la vue de Shan-Dao, les êtres ordinaires ont de graves entraves karmiques, et leurs esprits sont trop grossiers pour visualiser les parures magnifiques qui se trouvent dans la Terre de Suprême Félicité. Il serait trop difficile pour eux de devenir accomplis grâce à la visualisation. En revanche, il serait facile pour quiconque de réciter le nom du Bouddha Amitabha pensée après pensée. Si l'on peut poursuivre l'entraînement toute la vie à travers cette Porte du Dharma, une renaissance dans la Terre Pure sera assurée. Si dix personnes s'entraînent de cette manière, dix y renaîtront. Si cent s'entraînent de cette manière, cent y renaîtront.

Toutefois, si cette Porte du Dharma est utilisée avec d'autres Portes du Dharma, alors peut-être trois ou quatre sur un millier de personnes seront en mesure d'y renaître. La raison en est que d'autres Portes du Dharma ne répondent pas aux vœux originels du Bouddha Amitabha, et la concentration que l'on a sur son nom sera interrompue. Il faut se méfier des conséquences indésirables de l'entraînement diversifié.

Shan-Dao encourage ceux qui meurent à se préparer pour la renaissance dans la Terre Pure. Il faut se rappeler que le corps karmique est un fardeau, et que la renaissance dans la Terre Pure sera aussi agréable que de se changer avec de nouveaux habits. Il faut délaisser les préoccupations concernant le monde illusoire de notre corps et esprit, et on devrait réciter en pleine conscience le nom du Bouddha Amitabha, en étant confiant qu'Il viendra nous recevoir dans Sa Terre Pure.


© Amitabha Terre Pure Diffusion

Le Second Patriarche Terre Pure : Shan-Dao [Bon Guide]