Études Paroles Terre Pure 13 Patriarches Chinois Terre Pure


Shao-Kang de la Montagne Wulong (? -805) vécut durant la dynastie Tang (618-907). Son nom de famille était Zhou, et il était de Xiandushan, comté de Jinyun, dans la province Zhejiang. Avant qu'il prenne naissance, sa mère rêva qu'elle visitait une montagne voisine appelée Dinghufeng, où une jeune fille exquise lui donna une fleur de lotus bleu et lui dit : "Ce lotus bleu auspicieux est à vos soins. Vous aurez un noble fils. Prenez bien soin de lui." Lorsque Shao-Kang fut né, la salle était remplie d'une lumière bleue et d'un parfum de fleurs de lotus.

Pendant les sept premières années de sa vie, Shao-Kang ne disait pas un mot. Un jour, il fut emmené par sa mère au Temple Lingshan pour faire révérence à la statue du Bouddha. Pointant la statue, sa mère lui demanda,"Qui est- ce ?" Shao-Kang soudainement ouvrit sa bouche pour la première fois et répondit, "Le Bouddha Sakyamuni."
En conséquence, ses parents lui donnèrent la permission de devenir un moine novice.

A quinze ans, il comprenait déjà le sens de plusieurs sutras du Mahayana, y compris le Sutra du Lotus et le Sutra Surangama. Puis il étudia la version en 80-fascicules du Sutra Mahavaipulya de l'Ornement du Bouddha, apprenant avec diligence les principes du Bouddha Dharma.

En 785, la première année des années Zhenyuan de l'empereur Dezong, Shao-Kang alla rendre visite au Temple Baima (cheval blanc) à Luoyang, province de Henan. Il vit de la lumière rayonnant à partir d'un essai publié sur un mur, un essai intitulé "Xifang Huadaowen" [Guide vers l'Ouest], par Shan-Dao. Shao-Kang pria, "Si j'ai les conditions pour la Terre Pure, que ce texte émette encore de la lumière."

Immédiatement, les mots émirent de nouveau une lumière chatoyante, dans laquelle Shao-Kang vit des images de Bodhisattvas. Profondément ému par ce signe de bon augure, Shao-Kang se prosterna sur le sol et fit le voeu, "Bien que d'énormes rochers durant pendant un kalpa peuvent être détruits, ma détermination à renaître dans la Terre Pure de l'Ouest ne changera jamais."

Il se rendit ensuite au Temple Guangming (radiance) dans Chang-an, province de Shanxi, et se prosterna devant une image de Shandao dans la colline mémorial. Soudain, il vit l'image de Shandao flottant dans l'air. L'image lui dit, "Suivez mes enseignements et transformez tous les êtres sensibles. Lorsque votre travail méritoire pour la Terre Pure sera terminé, vous y renaîtrez certainement."

Se dirigeant vers le sud, dans Jiangling, province Hubei, Shao-Kang rencontra un moine qui lui dit, "Pour transformer les êtres sensibles, vous devriez aller à Xingding, la province Zhejiang. Les gens spirituellement reliés à vous y sont." Puis, le moine disparut.

Alors Shao-Kang alla à Xingding et s'y installa. Il utilisa les offrandes qu'il recevait pour inciter les enfants à réciter le nom du Bouddha Amitabha. Initialement, si un enfant disait "amituo fo" une fois, il donnait à l'enfant une pièce de monnaie. Puis, un enfant devait réciter dix fois pour recevoir une pièce de monnaie. En un an, les jeunes et les vieux tous apprirent à dire "amituo fo." Le son du nom du Bouddha Amitabha remplit les rues de Xingding.

En 795, la dixième année des années Zhenyuan de l'empereur Dezong, sur la montagne Wulong, Shao-Kang fit construire un stade à trois niveaux, qui servit de lieu de la bodhi pour la Terre Pure. Chaque mois lunaire, lors des six jours de purification, hommes et femmes fidèles allaient à cet endroit de la bodhi pour chanter le nom du Bouddha Amitabha. A l'occasion de chacun de ces jours, plus de trois mille personnes participaient en groupe. Shao-Kang prenait sa place et chantait le nom du Bouddha Amitabha à haute voix, et la foule le suivit en harmonie. Chaque fois que Shao-Kang disait "amituo fo," l'image d'un Bouddha sortait de sa bouche. Quand il le disait dix fois, dix images successivement sortaient de sa bouche, comme des perles enfilées. Shao-Kang disait à la foule, "Si vous pouvez voir ces Bouddhas, vous renaîtrez certainement dans la Terre Pure." Ceux qui les voyaient étaient ravis, les autres qui ne les voyaient pas s'entraînèrent encore plus ardemment.

Dans le dixième mois de 805, la vingt et unième année des années Zhenyuan de l'empereur Dezong, Shao-Kang enseigna à ses disciples monastiques et laïcs : "Vous devriez vous réjouir de la Porte du Dharma de la Terre Pure et avec diligence vous entraîner vous-mêmes avec cette Porte. Vous devriez être dégoûtés de ce monde Saha impur et vous efforcer à la libération. Ceux qui peuvent voir mon rayonnement sont mes vrais disciples."

Puis il émit des rayons de lumière, et décéda paisiblement pour la renaissance en Terre Pure. Après la crémation, ses reliques furent inscrites dans une pagode au sommet d'une falaise appelée Taiziyan.

Beaucoup croient que Shan-Dao était une manifestation du Bouddha Amitabha, et que Shao-Kang était la seconde venue de Shan-Dao.


© Amitabha Terre Pure Diffusion

Le Cinquième Patriarche Terre Pure : Shao-Kang [Jeune Prospérité]